AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Belzébuth, le retour. (Chicco)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les habitations
MessageSujet: Belzébuth, le retour. (Chicco) Dim 4 Mai 2014 - 8:24
Deux heures du mat' et toujours pas couché.. Qu'est-ce qui m'avait pris de finir ces cachés. Les murs bougeaient tout autour de moi. Les choses se reflétaient tout en couleur. Mon monde était devenu totalement psychédélique. Mes yeux dilatés pleuraient et je ressentais ces larmes comme de la lave brûlant lentement mon visage.
Je vis le feu étincelant. Il sortait de mon lustre. J'entendis un rire. Il fut d'abord doux, tel une mélodie enchanteresse, puis diabolique, j'avais peur. Le monde que je voyais se transforma en repaire satanique. Tout allait s'écrouler sur moi. J'allais être écrasé par le poids de ma propre connerie. Au secours... Je suis seul...
Recroquevillé sur mon lit, je tremblais. Encore et encore. Et enfin, le salue.


Je finis par m'endormir.


Neuf heures du matin, quelqu'un tambourinait à la porte. Je ne devais rien à personne alors c'était forcément l'autre pestiférée qui me servait de vide couilles qui était là. Le temps de me lever et elle avait réveillé tout l'immeuble.

-"Tu fous quoi ici ? Tire toi, je ne veux pas te voir."

Elle se mit à crier. Comme quoi je la considérais plus comme une chose que comme la femme qui partageait ma vie. Ahah une bonne touche d'humour au réveil, putain, que c'était bon.
Cette camée, la femme qui partageait ma vie.. Je la baisais et elle se servait gratos le premier gramme, quelle femme ! {Rictus]

Quand elle vit mon sourire, elle s'excita d'avantage et osa poser sa main sur ma personne. Grossière erreur. Je lui attrapais le bras, lui tordant le poignet et tout en m'agrippant à sa tignasse, je lui fracassais la tête contre le mur

-" Sale droguée de merde, je ne veux plus te voir. Si tu viens encore m'emmerder, c'est à coup de couteau que je t'effacerai définitivement de ma vie. Alors tu vas te tirer et m'oublier, sale chienne. "

Elle parti en courant, enfin tranquille un dimanche matin...
Je m'installais dans le salon et allumais la télévision. Les Zinzins de l'Espace. Parfait pour une petite défonce ! Je me roulais donc un joint avant de m'oublier dans les profondeurs de mon canapé.
Babao Rhume
avatar
LVL 1
LVL 1
Date d'inscription : 28/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Belzébuth, le retour. (Chicco) Dim 4 Mai 2014 - 15:23
Sept heures tapantes. Je suis toujours affalée sur mon lit avec la moitié du corps qui pend dans le vide. Les draps, tout comme le reste de la pièce, sont d'ailleurs dans un désordre monstre. Mes yeux éclatés virevoltent dans tous les sens ; Il est déjà bien difficile d'être insomniaque... Cette nuit, Neko avait décidé de visiter plus en profondeur les environs. L'abruti ! Lors de notre arrivée en ville, nous nous sommes déjà fait voir du mauvais œil par les habitant à cause de sa remarquable et remarquée prestation. Les dernières heures étaient consacrées à une sorte de "Attrape moi si tu peux" à travers les quartiers et résidences. Il a même trouvé une boîte de nuit, mais cessons de ressasser le passé.
Je me redresse en me frottant la tête. Assise en tailleur, j'en profite pour réajuster mes vêtements débraillés. Une viennoiserie, un café, un jus de fruit et c'est parti pour une journée de glandage habituelle.
Après m'être brossée les dents, j'enfile un débardeur gris, un pantalon noir ainsi qu'une veste verte raccommodée. Je m'ébouriffe les cheveux en faisant attention aux perles et tresses qui y sont, puis accroche des chaines à mon pantalon en mettant mes bracelets de force. Neko, quand a lui, dort dans ma tête sous forme d'oreille de chat.

- Yosh.


M'exclamais-je une fois prête. Aujourd'hui, je dois refaire mon stock de produit illicite... J'ai eu dire qu'un excellent dealer se cachait à Aberdeen.. Comme je le pensais : Bonne ville, bonne beuh ! Ahah. En poche, je possède une fameuse adresse miteuse, à laquelle je peux trouver cette fameuse personne. N'allez pas me questionner sur mes sources, les affaires sont les affaires.
Le plus ironique dans l'histoire, est que je ne consomme aucun de ces produits. Je me contente simplement de m'en procurer et de me balader avec. Et pourtant, mes stocks descendant bel et bien.

Il est un peu plus de neuf heures. Je me trouve devant l'immeuble qui semble bien banal. Quelques balcons fleurit, un environnement neutre, des chuchotements compréhensibles à travers certains mur, des enfants accourant... Si je n'avais pas croisé une péripatéticienne plutôt vénère, j'aurais certainement fait demi tour, pensant à une erreur. Mais certains signes ne trompent pas, bien joué petit !
J'entre à présent dans les locaux et emprunte l’ascenseur. En panne. Ca commence bien, me voici en train de monter les étages en évitant de m'agripper aux barreaux des escaliers moites. Devant la porte, je ressens une légère agitation interne, sans en connaître la raison précise. L'odeur et le lieux n'est pas nauséabond, contrairement à ce que je m'attendais. Hélas, il reste encore un obstacle a franchir : La Porte ! Je déteste passer par les portes, cependant si je trouve une fenêtre entre-ouverte, ça ne risque pas vraiment de plaire à cet hôte. Qui sait sur quel gus je peux tomber...
J'hésite. Durant ce moment de doute, des voisins sortant de leur appartement me regardent de travers.

- Eh bien. C'est rassurant...


Dis-je à moi-même. Je vais tombée face à un mafioso ninja. ¤_¤
Enfin, ma main toque à la porte.
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Belzébuth, le retour. (Chicco) Dim 4 Mai 2014 - 19:47
Quelqu'un frappa à la porte. Qui pouvait bien venir m'emmerder un dimanche matin ? Après la despotique, qu'est-ce qui pouvait bien m'attendre ? C'était pourtant le pied. Moi, mon joint et les Zinzins de l'Espace... Galère.
Je me levais donc difficilement, comme si le poids du monde était sur mes épaules.

- « C'est pour quoi ? »

Tiens, une blonde. Non, pas blonde. Une blanche. Non, c'était limite raciste. Albinos ! C'était le mot. Une albinos avec pleins de merdes dans les cheveux. Ouais, une camée. Elle était tout de même mignonne. Il y avait peut être moyen de l'arnaquer, comme la dernière.
Je lui fis signe d'entrer. L'odeur du bédo ne devait pas enfumer les couloirs. Les voisins étaient légèrement pointilleux sur le sujet.
Je raclais ma gorge à cause d'un glaire et le cracha par la fenêtre. Je m'approchais de celle-ci me demandant s'il avait bien pu attérir sur quelqu'un. Il y avait bien une vieille qui rentrait de ses courses mais il attérit à coté. Dommage.

- « Vous désirez quoi exactement ? »

J'allais éteindre la télévision. En plein épisode.. Elle avait plutôt intérêt à être bonne. Salope. Bon allez, direction la chambre, près de mon tiroir magique. Un geste de la main pour qu'elle rapplique. Mon briquet.. Où était mon briquet. Allé retour entre le salon et la chambre. Zippo et cendar à la main. Rallumage du pétard. J'étais parti pour entendre toutes les pires conneries de la création.
* Mon copain m'a quitté, j'ai besoin de me changer les idées * Va te faire prendre par le camionneur d'en face, grognasse.
* Mon chien est mort.. Il était si beau * Tu crois franchement que j'en ai quelque chose à foutre ?
* J'ai pissé dans mon lit la nuit dernière et on m'a dit que les speeds pouvaient m'aider * Si j'avais été une infirmière sexy, je me ferai du fric autrement. Connard.

Monde corrosif. Toujours la même rengaine. J'espère au moins qu'elle sait baiser. Ca me ferait chier de perdre mon temps. Un peu de musique pour l'ambiance. Iggy Pop était parfait. Monster Man pour les Zinzins. C'est parti !

- « Je t'écoute, beauté »

Mes yeux plongés dans les siens, regard ravageur. Ouais, ca allait peut être être une bonne matinée. Elle n'était pas vilaine. Petite bouche... Je pourrais peut être avoir des surprises. Bref, mon joint ou une pipe ? A voir.
Babao Rhume
avatar
LVL 1
LVL 1
Date d'inscription : 28/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Belzébuth, le retour. (Chicco) Lun 5 Mai 2014 - 16:28
Quelle surprise et quelle joie de ne pas voir un mafieux Shaolin en face de sois. '-'
En revanche, mon hôte est plutôt bel homme, impossible de le nier... hors mis l'aspect je-m'en-foutiste. Il commence par me vouvoyer en entrant, (ce qui est rare pour quelqu'un du milieu) puis après un allé-retour dans la pièce voisine, me tutoie. Prise d'assurance qu'il ne cache pas. Je reste impassible à ses flatteries et m'assoie naturellement sur le bord du lit avec un sourire fort aimable.
Je sors de ma poche un petit bout de papier plié.
- Juste venue refaire le plein. Je soupçonne mon chat de piquer dans mes stocks...

Dis-je, sans perdre un brin de mon sourire. Je déplie la papier et le lui tend.

- Voici la liste. Si tu n'as pas tout, ce n'est pas un problème.

Sur celle-ci, j'y ai détaillée plusieurs sortes de came, inoffensives comme scabreuses, en quantités. Comme je l'ai dit précédemment, il s'agit là de stock... et nul ne sait si je reviendrais ici avant de repartir à l'aventure ~ Je m'arrange souvent pour n'avoir que des contactes de qualité, espérons que celui-ci ne me décevra pas.
Pendant qu'il parcourt la liste, je compte bien me fixer et négocier sur quelque chose :

- Quels sont tes tarifs ?

Si lui possède un regard ravageur, je ne suis pas moins avantagée pour parvenir au terme de cet entretient. Intéressant. Cet homme m'amuse déjà !
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Belzébuth, le retour. (Chicco)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Belzébuth, le retour. (Chicco)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cédric de portau ► un pacte avec Belzébuth ?
» Pari truqué et 'Destin' en carton [ Terminé ]
» The Bucket List.
» Ezéchiel Belzébuth [Validée]
» Retour aux bercailles [Qui veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Othelo :: Les habitations-
Sauter vers: