AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Le mur sur le chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Les ruines du lycée Othelo
MessageSujet: Le mur sur le chemin Dim 27 Avr 2014 - 8:47
Sur un sentier en direction d'Aberdeen, se trouve une demoiselle aux cheveux blanc tombant dans son visage. Celle-ci est vêtue tel un traqueur : Des mitaines noir, des chaussures marron ouvertes sûrement pas à la bonne taille, un débardeur clair sous un gilet aux manches courtes marron sombre à motifs d'yeux et bouche sur la capuche, un pantalon bleu/grisâtre déchiqueté aux genoux, avec une jambe retroussé, et l'autre serrée sur le bas à laide de rubans. De grosses chaînes pendent de sa ceinture; on peut aussi y apercevoir un poignard aux formes irrégulières et une petite pochette chaudron.
Une chose est sûr, elle vient de loin ! Quelques randonneurs ne peuvent s'empêcher de la regarder discrètement d'un air inquiet ... À moins que ce soit pour une autre raison.

- LA FERME LE CHAT !!! èOé

Elle semble parler toute seule. En relevant la tête, la jeune femme s'aperçoit de la présence des randonneurs. Restant à les fixer quelques instant dans le silence le plus total; l'embarras la guette. Alors elle se retourne sèchement et continue rapidement son avancée sur le sentier, d'un ton dépité.

- Sérieux, je passe pour la grosse schizophrène de service maintenant... murmure-t-elle.

Il fait chaud. À deux heures de l'après midi, le soleil est à son apogée. Au loin, quelques ruines se dressent. Cela fait longtemps que l'albinos marche sans la moindre petite pose, elle décide donc de s'y rendre dans l'espoir de trouver un coin d'ombre.
Cependant, en escaladant les pierres, sa main se pose sur quelque chose de dure, certes, mais qui ne ressemble en rien à ce qu'il l'entoure. En un petit coup d’œil, la voyageuse comprend de ce qu'il s'agit : Des ossements abandonnés. Oui "des" car il y en a sur tout l’étendue du site ! Les roches ont été imprégnées de l'odeur des cadavres et quelques traces de sang séchées perdurent sur le sol. L'albinos avance puis se place au milieu des ruines, d'où elle peut en apercevoir la structure complète ainsi que toutes les charognes gisantes. Des os appartenant sans aucun doutes à des enfants prodigums, un ancien bâtiment aux allures d'un pensionnaires; pas de doutes, il s'agit bien des ruines du lycée Othelo.
La demoiselle esquisse un sourire mesquin, avant de reprendre le sentier. Bientôt, elle atteindra enfin Aberdeen. Dans un élan d'excitation, elle accélère le pas. Hélas, par mégarde, se mange un mur érigé en plein milieu du chemin... "D'où sort-il ?" ; "Qui est le con qui a construit un mur là ?" ; "Ça fait mal !" Cet ainsi, que la jeune femme aux oreilles de chat percées décida que c'était Le Mur ou Elle ! Un combat qui ne sera pas des plus fin et discret. /sbaf/
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Lun 28 Avr 2014 - 11:39
  2011. 6décembre 2011. Un petit nouveau arrivait dans l'établissement qui allait changer sa vie: Le lycée Othelo. La seul école pouvant aider les néphilins à maîtriser et cacher leur pouvoirs. On fît visiter l'endroit au garçon de 16ans, qui se sentait déjà chez lui.
  Au bout d'un moment, une ombre se leva. Elle avait des yeux rouge et perçant, des dents longue et blanches comme l'acier et des griffes noir et crochu. Le reste de son corps était un brouillard sombre et épais qui partait de la terre au loin pour couvrir peu à peu tout le ciel. "Qu'est ce que c'est?" demanda le garçon. "C'est juste la nuit qui tombe." lui fit le guide d'un air désinvolte. Puis elle continua la visite. Le garçon compris alors qu'il était le seul à voir ce grand monstre qui couvrait désormais tout le ciel. L'angoisse le pris tandis qu'une odeur e souffre parvenait à ses narines.
  Un nuage noir rasant le sol arrivait vers eux à pleine vitesse. "Mais qu'est ce que c'est?!" insista le garçon, complètement submergé par la peur. Une jeune fille de 14ans, aux longs cheveux blanc et aux vêtement contemporain, tel ceux d'un artiste peintre, lui fit un grand sourire détraqué, les yeux dans l'ombre. Elle paraissait le regarder, assise sur un bout de mur. La vision ne dura que quelque seconde mais se fut suffisant pour qu'elle réponde à sa question: "C'est la mort!" et elle disparût dans un rire épouvantable. C'est alors que le garçon remarqua que le nuage rasant le sol était devenu un feu devant lequel des voiture militaires arrivaient à pleine vitesse et mitraillaient déjà tous ce qui bouge. La voix de la jeune fille retenti d'un air amusé derrière le garçon "Si tu veux te cacher regarde par ici!". Quand le garçon tourna la tête vers elle, il n'y avait personne. Mais il vit un mur en béton armée. A peine l'avait-il rejoins que tout se mit à trembler, des bruits aussi nombreux que terribles brouillèrent dangereusement les sens de Naru qui se pris le mur d'en face et...
  Dans une forêt, un grand loup rouge faisait face à un cadavre. Le loup était assit et pleurait sans pouvoir me regarder. Quand au cadavre, il tourna la tête vers moi et tenta de parler. La petite fille apparût à côté de lui, son sourire sadique ne la quittant absolument jamais, et portant son éternel sombre regard sur moi: "Regarde ce que tu lui a fait? Tu n'as pas honte?" puis elle rit de noveau. Le cadavre se leva et vint vers moi d'un air lasse. Le loup rouge, la tête toujours détournée de moi me dit sur le ton du reproche: "Comment as-tu pu me faire faire une chose pareil? Monstre!". "Monstre!" répéta la petite euphorique. "Monstre!" fit le cadavre de Dave quand il fut assez près de moi pour m'étrangler.


  Naru se réveilla en sursaut et pris plusieurs goulées d'air avant de ce calmer. La petite fille apparût assise au sol contre le mur. Elle ne souriait pas encore:
-Dégage. lui dit simplement Naru.
  La petite souria de nouveau tout en disparaissant. Tel un fantôme. Depuis la mort de Dave, L'esprit de Naru l'assaillait d'illusions. Pour l'instant elles apparaissaient principalement dans ses rêves. Naru venait de faire 5 ou 6  cauchemars d’affilée en une nuit. Et le manque de sommeille commençait à ouvrir les portes à certaines illusions quand il était éveillé. La petite fille était celle qui revenait de façons récurrente. Il la voyait au moins une fois par semaine. Il lui arrivait parfois d'avoir des conversations avec elle. Mais généralement elle se contentait d'apparaitre dans des moments ou il doutait de lui-même.
  Il regarda par la fenêtre le soleil commencer à pointer son nez. Il avait besoin d'air et de calme! Il regarda Zoé à côté de lui dormir profondément. Il prit ses affaire, s'habilla vite fait et lui fit un baisé tendre sur la joue en faisant attention à ne pas la réveiller. Puis il sorti. Direction l'objet de ses cauchemars les plus terribles: Les ruines de ce qui fût le lycée Othelo!
 Il pris son poncho sur la chaise et fit attention à ne surtout pas réveiller les petits! Il ferma avec toute la douceur qui soit la porte d'entrer. Enfin il marcha à grand pas vers le lieu tant redouté.

  Quand il y fut le soleil était bien haut dans le ciel. Heureusement pour les narines de Naru, les odeurs avait disparut avec le temps. Mais certains os demeuraient encore visible et entier. Le vent fouaita légèrement le visage de Naru, et l'odeur d'une créature puissante vint embaumer l'air. Naru n'en avait cure. Il préféra se concentrer pour trouver le mur qui l'avait assommé puis protégé durant la nuit de la destruction.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je les sauverais TOUS!

L'UAN n'est plus, mais son mouvement persiste dans les esprits!

Ma Fiche:
"http://lyceeothelo.1fr1.net/t3014-naru-misuki-fini"
Naru Misuki
avatar

Feuille de personnage
Citations: L'avatar il est de MOI! Youpiiiiiii!!!!!
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Masculin
Date d'inscription : 07/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Lun 28 Avr 2014 - 19:51
Une nouvelle journée venait de commencer, depuis qu'elle et sa tante était partie de leur ancienne ville la jeune fille n'avait pas encore eut le temps de faire un tour en ville, ce matin là Lorelei se sentait d'humeur massacrante, elle avait besoin de se défouler, de bouger et surtout de voir du monde, voilà presque une semaine qu'elles étaient arrivées et elle n'avait pas vraiment eut l'occasion de rencontrer du monde, elle n'en pouvait plus de rester enfermer chez elle toute la journée, de plus elle ressentait un irrépressible besoin de se rendre quelque part, un endroit dont elle avait vaguement entendu parler, un lieu ou des choses horribles s'étaient produites, un lieu ou beaucoup de personnes avaient connues la mort uniquement parce qu'elles étaient...différentes.
Elle n'avait jamais compris ça, cette peur de la différence, cette peur de l'inconnu, pourquoi ce qui était différent était il forcément mauvais ? Elle ne le saurais jamais peut être simplement parce qu'il n'y avait de réponse valables qui puissent justifier un tel...génocide ?..

C'est sur ces pensées maussade que Lorelei sorti de chez elle en direction des ruines du Lycée Othelo, dans les alentours de la ville, ce n'était certes pas le lieu idéal pour faire des rencontres mais elle avait besoin de voir ce lieu emplit d'horreur de ses propres yeux pour elle ne savait quelle raisons précises, peut être le besoin de se rassurer en se disant qu'elle avait choisi le bon camp ? ou simplement parce que ce lieu pourrait plus facilement lui rappeler ses parents qu'elle n'avait jamais vraiment connus...
Mais tout cela lui importait peu.

Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsqu'elle atteignit enfin les ruines, il faisait chaud et la luminosité l'aveuglait, mais ce qui la marquait le plus c'était l'atmosphère qu'il régnait en ces lieux, une atmosphère lourde. On pouvait facilement imaginer la violence de l'attaque au vue des quelques murs qui tenaient encore debout par on ne savait quel miracle. En parlant de mur, Lorelei crut apercevoir au loin du mouvement, peut être même du bruit, intriguée la jeune fille s'avança vers l'endroit d'ou le bruit ou plutôt le boucan provenait et ne fut pas déçue de ce qu'elle y trouva, une jeune femme, une Néphillin à en juger par ses oreilles de chats se battait avec le mûr, un des rares encore une debout. Elle ne savait pas si elle avait raison de le faire ou pas, mais n'étant pas habituée à craindre ou à se méfier des Néphilins la jeune fille se rapprocha davantage du mur et son agresseur et dis prudemment:


"Je n'aimerais vraiment pas être à la place de ce pauvre mur !"
Lorelei Tatsuo
avatar

Feuille de personnage
Citations: nulle cause n'est perdue tant qu'il y a encore un pauvre fou pour se battre
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mer 30 Avr 2014 - 10:26
- Oï le mur, bouge de là... dis la demoiselle en shootant doucement dans celui-ci.

La tension est à son comble près de ce mur étrangement résistant. Aucun, de la femme aux cheveux incolores ou des morceaux de pierre empilés, ne voulait laisser passer l'autre... Enfin, la question est : Est-ce que ce mur à vraiment conscience de ce qu'il se passe ? Si ça se trouve, ses propres pensées sont "Contourne-moi idiote ! Contourne-moi !" .-.
Voilà maintenant que l'idiote en question lance une baston de regard. Alors que ses yeux jouent à Ken le survivant, une voix d'homme de faible portée se fait entendre. Celle-ci provient du crâne de la jeune femme, plus précisément des oreilles de chat.

- ... Il a cligné des yeux.
- Ah Ah je le savais !!! lml(¤o¤)// répond-elle.
- Plus le temps passe, plus je m'interroge sur ta santé mentale princesse.
- Moi ?! Mais c'est lui qu'a un problème !!

Sur ces paroles, elle porte un coup à celui-ci. Des petits morceaux de pierre lui tombe sur la tête...
- Ohlala, le méchant, une déclaration de guerre ~ surenchère le chat.
- Lui...
Elle semble bouillonnée. Un cri de guerre à la ninja et une bataille monstrueusement inutile commence. La voyageuse, légèrement sur les nerfs, essaie de le pousser. En vain. Puis, frappe sans retenu le pauvre mur qui pleurait de désespoir. Cette idiote avait beau frapper les pierres, les fracasser encore et encore, aucune égratignure n'apparût. Pourtant elle n'y allai pas de main morte ! Coup de poing, prise d'élan, coup de coude, high kick... Coup de boule, ça lui fait tellement mal qu'elle en chiale accroupie plus loin en se tenant la boss.

- Faible petite chose que tu es. OwO
- La ferme !! J'ai pas dis mon dernier mot !

Et elle s'élance à nouveau et continue sa baston en solitaire, suivi d'un jolie monologue :
- Putain de mur je vais te réduire en miette ! On veut jouer les costaud HEIN ?! ... Tu vas voir ... AYAAH ! Sois un gentil mur et laisse moi te pulvériser ! Tu vas péter oui ?! Dégage de devant moi tout de suite !

Sans pour autant y faire attention, les paroles de la petite brune atteignent son cerveau.

- Et comment qu'il ne vaut mieux pas être à sa place !! Je vais lui enlever son putain de sourire narquois... Il n'avait qu'à pas commencer sa provocation. Il me cherche ce mur je ne peux pas l'encadrer ! èOé OK Très bien ; On passe à l’artillerie lourde !!

Sa main en poche, elle la sort avec un gant métallique. Celui-ci se déploie autours de son avant bras pour devenir bien plus gros. Neko se racle la gorge. Elle s'arrête sec, range son glove, comprenant enfin que quelqu'un l'observe. Elle vient chuchoter au mur, en bégayant avec quelques gouttelettes de sueurs.
- J'en ai pas fini avec toi, le mur... Je reviendrais !! Tu m'entends !
- Cinglée. dit Neko tout bas.
- Raaaah il m'énerve !!!
Elle s'est exclamée haut et fort.
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mer 30 Avr 2014 - 13:16
[Dire que le mur partait d'un de mes délire à la base. T'as bien gérée c'était énorme! Faut que tu refasse ça lors d'un event où t'auras plus d'amis XD]

  Impossible de trouver ce putain de mur! Naru cherchait depuis un moment. Exténué, il s'asseya. Il devrais sûrement se racheter une autre paire de chaussure. Celles-ci étaient complètement fichus. Il releva la tête et scruta le paysage. Puis il vit... Son Mur!!! Il aurait pu le reconnaitre entre mille! Un mur de 3m de hauteur sur autant de large ou plus, en béton armée entouré d'une immensité variée de débris.

 Il coura vers celui-ci, trop content de l'avoir enfin trouver. Quand il fut tout proche il s'arrêta. Ses doigts caressèrent la matière rude. Puis il lui fit un espèce de câlin en murmurant "Merci!".  Puis le mur se mit à trembler. Naru ouvrit les yeux et se recula. Puis il se mit à parler! Il ne compris pas tout mais voici les mots qu'il put entendre de façons compréhensibles:

-... déclaration de guerre... Faible petite chose...  je vais te réduire en miette !...  te pulvériser !

 Naru commençait à prendre peur! Est ce que c'était ne illusion qui allait encoe l'assaillir? Ou était-ce réel? Le mur continuait de trembler et de parler:

-... artillerie lourde !!... J'en ai pas fini avec toi, le mur...

  Le mur? Naru regarda derrière celui-ci. Il y vit une jeune fille au cheveux blanc et pleine de boss et d'égratignures. La voix provenait d'elle. Naru se sentie d'un coup très con! Dire qu'il avait cru qu'un mur pouvait parler! Il manquait vraiment de sommeil!

 Il préféra rester en retrait pour observer les deux jeunes filles. Surtout que l'odeur de l'être puissant (qu'il avait sentie en arrivant) appartenait à la fille au cheveux blancs. Comme elle paraissait colérique, il préférait ne pas se manifester maintenant.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je les sauverais TOUS!

L'UAN n'est plus, mais son mouvement persiste dans les esprits!

Ma Fiche:
"http://lyceeothelo.1fr1.net/t3014-naru-misuki-fini"
Naru Misuki
avatar

Feuille de personnage
Citations: L'avatar il est de MOI! Youpiiiiiii!!!!!
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Masculin
Date d'inscription : 07/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mer 30 Avr 2014 - 16:01
Visiblement trés impliquée dans son combat contre le mur la jeune fille que Lorelei avait abordé ne semblait pas se calmer, au contraire elle redoubler d'ardeur et s'était maintenant mise à insulté le mur voir même a dialoguer avec lui. Lorelei se posa d'abord la question sur la santé mentale de cette jeune fille au oreilles de chats qu'elle pouvait maintenant distinguer très clairement, le doute n'était plus possible il s'agissait bien d'une Néphillin. La seconde question de la jeune femme se posa était : Pourquoi s'acharnait elle sur ce mur ?

- Putain de mur je vais te réduire en miette ! On veut jouer les costaud HEIN ?! ... Tu vas voir ... AYAAH ! Sois un gentil mur et laisse moi te pulvériser ! Tu vas péter oui ?! Dégage de devant moi tout de suite !

La réponse s'était imposée d'elle même la Néphillin avait simplement dû se cogner contre le mûr et cela avait très bien pu la mettre dans une rage folle..à moins qu'elle ne sois folle tout court ??! Dans le doute le mieux était de ne pas trop se montrer ni d'intervenir.
Lorelei resta donc la quelques instants sans bouger à attendre de voir quelle serait l'issue fatale de ce combat sans merci que se lançait ces adversaires déterminés. Un sourire apparut sur son visage, sa mauvaise humeur et sa mélancolie l'avait quitté, la scène était tellement atypique, elle ne regrettait pas de pouvoir assister à ça. D'ailleurs elle ne semblait pas être la seule à s'amuser du spectacle, un homme s'était avancé vers elle et regardait la Néphillin avec autant d’intérêt qu'elle.

Elle décida de faire un pas dans sa direction pour aller lui parler ou simplement parce que si la Néphillin était en effet folle elle préférait se trouver à coté de quelqu'un qui soit vraiment en mesure de battre une Néphillin, bien qu'à cause de récents événements Lorelei portait désormais un couteau sur elle à longueur de temps.
Mais à peine eut elle fait un pas que la combattante s'arrêta de battre ce pauvre mur.

- Raaaah il m'énerve !!!

D'abord interloquée par cette phrase la jeune fille regarda l'homme puis la Néphillin puis encore l'homme et encore la Néphillin pour finalement dire:

"hum...j'espere que tu auras ta revanche !"

A en juger par la taille et par la masse imposante du mur la jeune fille en doutait, mais vu l'état d'énervement dans lequel la fille au cheveux blanc se trouvais il valait mieux qu'elle garde cette pensée pour elle.

"Il te devais de l'argent c'est ça ?"

Peut être l'humour l'aiderait à faire connaissance ou à calmer la Néphillin.

Lorelei Tatsuo
avatar

Feuille de personnage
Citations: nulle cause n'est perdue tant qu'il y a encore un pauvre fou pour se battre
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mer 30 Avr 2014 - 20:59
Interpellée par la jeune fille, elle regarde les deux personnes dans le plus grand silence. Au début, elle chuchote, la bouche de travers, à son chat.

- Pssst, c'est des autochtones ? Ils vont nous manger ?
- Bonne question. Tend leur le bras pour voir ! :rire: chuchote-t-il a son tour.

Au final : muni d'un grand sourire amical, de façon calme et d'un air bien plus sérieux, elle les salue en une courbette avec geste.

- Enchantée, je suis Chicco, une simple voyageuse. Veuillez m'excuser mon périple fût fort éprouvant-
- Ahah tu parle, t'étais juste à court de BN ! Lui coupe la voix d'homme chuchotant.
- Toi, vas falloir qu'on cause ... répond-elle, lasse.

Espérons que le bel homme n'a pas pris ça pour lui, car accompagné du regard, on pourrait croire qu'elle va l'assassiner sur place. C'est difficile de parler à quelqu'un qui se trouve collé à son âme. :I
La dit Chicco est de nouveau paisible.

- Ne vous en faites pas pour ce mur ~ Si il me devait de l'argent je l'aurais déjà dépouillé voyons ~ En réalité, j'étais en route pour Aberdeen lorsque "poof", il m'a barré la route ! °__° vous ne saurez pas quelque chose à ce sujet ? Vu l'endroit où nous nous trouvons... AH ! Oui, j'allais l'oublié malgré moi, lui c'est Neko. Mon chat-chat :Smile:
- Miaou ... fit-il de façon très naturelle (ironie).

Elle pointe du doigt ses oreilles, semblant fière.

- Mais-y plus d'entrain. Joie bonjour. remarque la jeune femme.
- J'suis pas ta chèvre. e_e

Aberré par la réponse. Chicco décide de se venger de cet abruti qui l'a emmerder tout le voyage Norvège/Écosse durant. Elle se facepalm fortement le crâne pour étourdir le pseudo-animal et le sort de sa tête par la peau de coup, pendant que son âme le survole.

- Regardez, c'est un chat OGM portatif !!! Very Happy

Le mur a enfin une fissure. C'est cette blague de merde qui lui a fait ça ?!
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Ven 2 Mai 2014 - 14:47
Quand la petite brune s'avança vers lui Naru eu peur que l'autre le repère et s'en prenne à lui. Il eu envie de lui crier "T'approche pas! Dégage!". Chacun sa merde! Non mais oh! Heureusement elle s'arrêta après un pas et eu une espèce de discussion décalé avec l'albinos.

Celle-ci eu une conversation avec ses oreilles. Mais!... Mais elles lui répondaient en plus?!? "Mais où suis-je attéri?" se demanda Naru.

- Enchantée, je suis Chicco, une simple voyageuse. Veuillez m'excuser mon périple fût fort éprouvant-

 "Ben ça tu peux le dire! Le soleil à dut bien s'acharner sur toi pour que tu t'en prenne a un mur!" se dit Naru.

- Ahah tu parle, t'étais juste à court de BN !

 Mais elles pouvaient pas se taire  ses oreilles?!? C'est flippant!

- Toi, vas falloir qu'on cause ...

 "Mais pourquoi elle me regarde en disant ça?" s'offusqua Naru. A moins qu'elle ne réponde à ses fabuleuses oreilles.

- Ne vous en faites pas pour ce mur ~ Si il me devait de l'argent je l'aurais déjà dépouillé voyons ~ En réalité, j'étais en route pour Aberdeen lorsque "poof", il m'a barré la route ! Vous ne saurez pas quelque chose à ce sujet ? Vu l'endroit où nous nous trouvons... AH ! Oui, j'allais l'oublié malgré moi, lui c'est Neko. Mon chat-chat
- Miaou ...
- Mais-y plus d'entrain. Joie bonjour.
- J'suis pas ta chèvre.

 Sur ceux elle sorti un chat de ça tête. "Alors c'est a lui qu'appartiennent les oreilles" se dit Naru en plissant les yeux (concentré).

- Regardez, c'est un chat OGM portatif !!! fit de nouveau la jeune fille tout sourire.

  D'accord... Naru ne voyait pas trop quoi dire alors il fit le premier truc qui lui passa par la tête. Se tirer en douce. Il recula tout doucement en faisant bien attention que la tarée ne le voit pas. Or, pas de chance, l'illusion qui le faisait chier depuis la mort de Dave décida d'apparaître. La petite fille apparut debout derrière lui pour lui barrer la route. Elle leva la tête vers lui et dit avec un grand sourire bien flippant:

-Tu vas quand même pas la laisser là? Remarque... C'est ce que tu as fait avec le cadavre de Dave.

 Puis elle eu un rire complètement euphorique. Naru la regarda, lasse, et lui répondit:

-Je l'ais enterré lui au moins.

 Il se tourna vers elle, bras croisés, montrant son dos aux deux inconnues:

-Je ne crois pas que tu en aurais fait autant!

 Puis il se rendit compte qu'il n'y avait que lui qui pouvait la voir et l'entendre. Il tourna donc la tête lentement vers les deux autres qui devaient le regarder bizarre. La petite disparut alors. Laissant un rire aîgue derrière elle dans les oreilles de Naru. Elle avait eu ce qu'elle voulait: lui foutre la honte!

  Journée de merde!

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je les sauverais TOUS!

L'UAN n'est plus, mais son mouvement persiste dans les esprits!

Ma Fiche:
"http://lyceeothelo.1fr1.net/t3014-naru-misuki-fini"
Naru Misuki
avatar

Feuille de personnage
Citations: L'avatar il est de MOI! Youpiiiiiii!!!!!
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Masculin
Date d'inscription : 07/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mar 6 Mai 2014 - 11:29
- Enchantée, je suis Chicco, une simple voyageuse. Veuillez m'excuser mon périple fût fort éprouvant-

En effet son voyage avait dû être vraiment long et le soleil avait vraiment dû lui taper sur le système...à moins qu'elle ne sois comme ça au naturel ?? Quelle que soit la réponse la fille aux cheveux blancs venait de démarrer un dialogue avec elle même, enfin c'est ce qu'il lui sembla, mais elle entendis trés clairement une autre voix lui répondre, interpellée Lorelei scruta les environs pour voir si il n'y avait personne d'autre mais à part l'homme que se tenait prés d'elle il n'y avait personne. La situation devenait...inquiètante, maintenant elle entendait des voix allons bon...

"Allé on se reprend ce doit être la fatigue qui te fait halluciner !"

- Ne vous en faites pas pour ce mur ~ Si il me devait de l'argent je l'aurais déjà dépouillé voyons ~ En réalité, j'étais en route pour Aberdeen lorsque "poof", il m'a barré la route ! Vous ne saurez pas quelque chose à ce sujet ? Vu l'endroit où nous nous trouvons... AH ! Oui, j'allais l'oublié malgré moi, lui c'est Neko. Mon chat-chat
- Miaou ...
- Mais-y plus d'entrain. Joie bonjour.
- J'suis pas ta chèvre.


D'accord la pauvre fille avait probablement dû heurter trés violemment ce mûr et se cogner la tête ! Enfin au moins le mystère était en partie résolu, la voix venait du chat...c'était bien la première fois qu'elle voyait un chat qui parle, mais bon elle avait bien dû admettre que certaines personnes naissaient naturellement avec des pouvoirs alors..pourquoi pas des chats qui parlent, la jeune fille se promis cependant d'en parler à sa tante et de se renseigner sur cette étrange espèce de chat.

-Enchantée Chicco et...Neko, moi c'est Lorelei ! Tu viens de quel coin ? et ce mûr est là euh..parce qu'on est dans un champ de ruine..

Réponse simpliste mais Lorelei n'était pas censée être au courant à propos des Néphillins et tant qu'elle ne saurait rien de plus sur les deux personnes prés d'elle elle préferait garder ça secret aprés tout elle ne savait pas à qui elle avait affaire.

"Je l'ais enterré lui au moins.
Je ne crois pas que tu en aurais fait autant!"


Cette voix venait de l'homme, à croire que se parler tout seul devenait une épidémie, la jeune fille s’inquiéta légèrement de la santé mentale des deux interlocuteurs, elle pensa dans un premier temps qu'il s'agissait d'une caméra cachée mais la présence du chat qui parlait l'en dissuada trés vite, l'autre solution était qu'ils étaient tous deux fous, ou bien que Lorelei était folle et qu'elle les imaginé parler...à moins que les lieux ne soient hantés et ne murmure à l'oreille des pauvres mortelles qui osent s'aventurer ici des choses....
La jeune fille se secoua la tête pour sortir de sa torpeur et arrêter d'imaginer des choses grotesques, elle regarda l'homme qui d'apparence semblait...normale, il leur tournait le dos. Il dû se rendre compte de son comportement étrange car il se retourna lentement vers les deux jeunes filles l'air un peu gêné.
Lorelei lui fit un sourire mi-gêné mi-affolée et dit:

-D'accord...peut être devrions nous nous mettre à l'ombre le soleil est un peu fort...

Sur ce elle s'approcha du mûr que la jeune fille au chat tentait de démolir quelques minutes plus tôt et se mit à l'ombre, elle s’aperçut alors qu'il était fissuré, peut être que si Chicco s'était achernée sur lui encore quelques minutes il ne serait plus debout mainenant. elle dit alors à la jeune fille :

-Heureusement que tu ne l'as pas totalement démolie, au moins on a un peu d'ombre !, puis elle se tourna vers l'homme toujours légèrement inquiète de sa présence et lui demanda et vous c'est comment votre nom ?


Lorelei Tatsuo
avatar

Feuille de personnage
Citations: nulle cause n'est perdue tant qu'il y a encore un pauvre fou pour se battre
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Jeu 22 Mai 2014 - 18:08
L'albinos eût alors la meilleure réaction a avoir dans ce genre de situation. Elle n'avait à peine prêté attention à la jeune fille.. seul la réaction du blondinet l'avait marqué plus que l'indélébile de Rondoudou.
Elle lâche son chat, qui s'affale au sol comme un vulgaire morceau de viande, et pouffe de rire en pointant du doigt l'homme. Un son incontrôlé s'échappe alors d'entre mes lèvre..

- Pfrt, schizophrène ! xD

"Dit-elle" pense si fortement le chat que c'en était visible sur sa gueule (yes, it's a cat o/). Ensuite, elle ramasse son déchet, autrement nommé : Neko, pour le rentrer dans sa tête l'air de rien. Tout à coup, elle est titillée par une présence très proche... Un coup d’œil en diagonal et aperçoit la fille que la principale concernée avait complètement oublié, trop concentrée sur l'homme ayant visiblement une hallucination.

- Ah toujours là... murmure-t-elle pour sois.

Celle-ci propose de s'installer près du mur pour avoir de l'ombre. Chicco la trouve bien naïve. Dans ce genre de situation, qui penserait à faire ami-ami ? En tout cas, pas cette asociale de service qui n'est pas vraiment partante pour ce genre de regroupement avec des personnes inconnues qui ne l'intéresse pas et lui sont inutiles. De plus, l'albinos se rend à Aberdeen. À ce sujet, Chicco monte sur un restant de mur pour se sur-élevé et regarder l'horizon. En esquissant un sourire, elle voit sa destination. Enfin.
Main gauche en poche et la droite faisant des gestes de poignet cassé. Elle décline l'offre.

- Je passe mon tour. Navrée.

Le ton était là bien plus froid... Sans hésitation, pas après pas, son ombre quitte progressivement les ruines maudites du fameux Lycée Othelo.
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Ven 30 Mai 2014 - 9:18
Il regarda partir l'autre. Bon débarrasser!. Puis il alla s'asseoir à l'ombre avec l'autre tout en sortant de la bouffe. Tout en croquant dans un sandwich il en proposa à la jeune fille:

-Moi c'est Naru. T'en veux?

Le vent souffla dans la direction de la timbré qui venait de partir, emenant avec lui l'odeur de nourriture et de bruit de plastique avec lui sur ai moins quelque bonne centaines de mettre, très perceptibles pour tout néphi et animaux des alentours. Naru espérait que cela n'allait pas faire revenir l'autre. Il continua tout de même de parler à la jeune fille:

-On t'as jamais dit qu'il fallait pas faire confiance aux inconnue? Sérieusement gamine faut couture quand tu tombe sur quelqu'un qui a pas l'air clean. Surtout une humaine frêle comme toi! Faut faire gaffe!

Tu en lui fesant la moral il continuait de manger don sandwish qu'il avait déjà presque fini. Il s'étonnait parfois de sa capacité à engloutir la nourriture.

[Note: j'ai fais cette réponse à partir de mon portable donc oui il y a énormément de faute de frappe ou de mots modifié et non je ne peux pas corrigé car mon portable beug sur un aussi gros texte. Voilà ♪ ^^]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je les sauverais TOUS!

L'UAN n'est plus, mais son mouvement persiste dans les esprits!

Ma Fiche:
"http://lyceeothelo.1fr1.net/t3014-naru-misuki-fini"
Naru Misuki
avatar

Feuille de personnage
Citations: L'avatar il est de MOI! Youpiiiiiii!!!!!
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Masculin
Date d'inscription : 07/10/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mer 4 Juin 2014 - 14:40
La jeune femme au chat ne semblait pas encline à poursuivre la conversation, elle parti donc sans un regard en arrière, quel étrange personnage vraiment !
L'homme en revanche ne semblait pas du même avis, au contraire il s'approcha d'elle, encore un peu inquiète et peu rassurée Lorelei ne le lâcha pas du regard, il était très grand et elle ne savait toujours pas s'il était Néphillin, humain ou membre de l'UAN.
Une fois à sa hauteur il lui proposa un morceau de son sandwich:

-Euh..non merci je n'ai pas faim.

Puis après quelques secondes de silence il la "sermonna" sur sa réaction face à des inconnus, on le lui avait déjà fait souvent remarquer, en particulier sa tante, elle avait un comportement trop inconscient et ne se méfier pas assez des personnes qu'elle rencontrait, et cette manie de faire "confiance" trop vite ne s'arrangeait pas avec son besoin de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire des amis.

-Oui je sais on me l'a souvent dis mais...je ne sais pas je n'arrive pas à me méfier de tout le monde...et puis je ne suis peut être pas aussi frêle que ce que les gens le pense.

Elle travaillait dur pour savoir se défendre en cas de danger, elle pratiquait tous les arts martiaux possible et s'était même inscrite à des cours de tirs et de selfs-défense, même si elle le savait ce ne serait pas ça qui la sauverait en cas d'attaque de Néphillins, cependant elle avait assez foi en eux pour savoir que seul une petite poignée d'entre eux attaquait les hommes.

Ne sachant pas quoi rajouter d'autre elle orienta la discution sur l'origine de ces ruines:

-Vous savez ce qu'il s'est passé ici ?
Lorelei Tatsuo
avatar

Feuille de personnage
Citations: nulle cause n'est perdue tant qu'il y a encore un pauvre fou pour se battre
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 23/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin Mer 4 Juin 2014 - 16:48
Marchant sur le sentier, l'albinos esquive lentement quelques buttes de terre et autres cailloux. Il n'y a pas de quoi se presser ; Il fait si beau ! La terre sèche vole tel poussière au vent, s'engouffrant sous les lacets de ses rangers et salissant légèrement son pantalon. Il est temps qu'elle arrive à destination pour décrasser tout ça... ainsi que pour se remplir la panse. Elle a faim. À vrai dire, Chicco à dors et déjà oublié la rencontre qu'elle vient de faire. Son esprit est ailleurs, déjà installé pour remplir son journal de bord dans un logis soft. Non, en faite, c'est plutôt qu'elle se fiche des gens en permanence. ^-^
N'ayez craintes, elle garde quand même (quelque part) en tête la scène de schizophrénie d'un certain blond. Mais faut bien chercher ~

- Dis Neko, pourquoi ai-je "The Final Countdown" en tête ? Demande la jeune femme.
- Oublie... Répondent les oreilles.

Lui par contre, n'a rien oublié et il s'en désole encore.

- [Pourquoi ?] C'est déjà fait, sinon je ne te demanderais pas.

Le Chat ne répond plus rien. Chicco soupir alors en marmonnant de brèves sons incompréhensibles.
Tout à coup, son nez perçoit une odeur des plus alléchante. Nous pourrions comparer sa réaction à celle d'un suricate aiguisant ses sens à l'affut de sa proie.
Si si, un suricate chasse. D'une manière comique certes, mais il chasse ! xD
Son corps fait demi-tour machinalement en courant ; elle est comme possédée en fonçant dans la direction opposée au vent. "The eyes of Tiger" vous connaissez ? Une belle démonstration que voilà ... rajoutons un filet de bave et c'est encore plus flippant qu'un doberman enragé ~
Elle-même ne savait pas pourquoi elle se dirige ainsi vers cet endroit.
Le grand mur au milieu du chemin est visible, cependant, l'albinos n'est pas décidée à s'arrêter ou à le contourner. Avec tant d'élan, elle se laisse glisser sur le sentier sec pour finir par donner un coup de poing monstrueux qui en traverse le mur, saisissant l'épaule du blondinet qui s'y trouvait adossé. Et ce une fraction de seconde après la question de la brune. Au passage, sa mémoire concernant ce mur lui revient. Victoire !
M'enfin elle ne le clame pas immédiatement ... Après le bras, c'est au tour de sa bouille d'allumée de passer par le trou créé. Elle fixe Naru d'yeux larmoyant de bonheur. Elle se souvient de lui aussi.
Au plus profond de son âme, nous pouvons lire "Poulet Crudité"
C'est dans un long silence de mort, sans même le bruit d'un battement d'aile de corbeau, que son estomac gargouille.
Chicco Midas
avatar

Feuille de personnage
Citations: "Avant, j'étais schizophrène. Maintenant, nous allons mieux"
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 12/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le mur sur le chemin
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le mur sur le chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Chemin détourné
» AU Creux du chemin noir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Othelo :: Les ruines du lycée Othelo-
Sauter vers: