AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Le Lac Corby
MessageSujet: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy] Sam 22 Mar 2014 - 18:35
Cela fait quelques années que je me suis trouvée une passion soudaine pour tout ce qui touche à l'eau. L'élément. C'est étrange, jamais je ne m'étais posée la question de savoir ce que je ressentais par rapport à ça. J'avais toujours pensé que mon élément était l'air, étant auparavant une Djinn en cours d'apprentissage. Puis j'ai perdu mes pouvoirs. Une perte qui m'a anéantie. Qu'était une Néphilim sans ses pouvoirs ? Comment serais-je utile dans ce contexte de guerre ? Déjà que mes pouvoirs n'étaient pas très développés, mais si en plus ils disparaissaient... J'étais alors devenue une simple humaine inoffensive et inutile. Je n'ai pas essayé de recontacter les Néphilims depuis, ne sachant où ils se trouvaient et s'ils me reconnaîtraient jamais. Je partais de la théorie que nous avons une odeur propre à nous. Quelque chose de spécial qui fait que nous nous reconnaissons entre nous.

Mais cette odeur je l'avais perdue. Puis retrouvée il y a désormais trois ans. Dans de drôles de circonstances, certes, dans de froides et étranges circonstance, et pas les mêmes pouvoirs. Je n'étais pas moi-même. Je ne pouvais plus déplacer les objets, contrôler le vent, ou faire apparaître et exaucer des vœux. L'eau désormais est ce pouquoi je vis. J'en suis venue à la conclusion que je suis une sirène. Moi qui exécrait ces personnes. Manipulatrices et avides de réponses. Mais je vais tout faire pour être une sirène différente. Cacher ma nature. N'est-ce pas ce qu'on a toujours fait ?

De fait, j'avais découvert un lieu, auquel je n'avais même pas daigné prêter attention auparavant. Le Lac Corby. Il n'était pas très loin d'Aberdeen, quelques kilomètres peut-être. Une constante quiétude l'habitait, et quiconque souhaite trouver une quelconque sérénité se doit de venir ici. L'eau calme berçait les pensées, les agitait lorsque le vent se lèvait et frôlait la surface du lac, avec la douceur la plus reposante que Mère Nature n'ait jamais créé. C'est ici que je me suis retrouvée quand je me suis réveillée il y a trois ans, quand j'ai changé. La symbiose parfaite. Depuis, je ne passais pas une journée sans m'éloigner de ce lac, alors devenu une sorte de maison pour moi. La ville était trop bruyante, trop sèche, trop grande, et emplie de dangers. Qui sait ce qui se tapit dans l'ombre, n'attendant que le moment propice pour te sauter à la gorge et faire je ne sais quoi de toi... Ici au moins, j'étais en sécurité, et j'en étais certaine. Quoi que je rencontre, je pouvais toujours m'enfuir vers le lac et m'y fondre, tel un poisson, jusqu'à ce que je ne ressente plus de danger.

Assise sur un rocher lisse, en contact direct avec l'eau froide du lac, je regardais mes pieds se faire happer par les vaguelettes, se transformer en l'élément et se reformer de chair quand l'eau se retirait. Je n'avais pas froid, et il n'y avait personne aux alentours. Encore une journée à se prélasser au soleil, seule. J'entrai mes jambes dans l'eau. Les voir disparaître ne cesserait de m'amuser apparemment.

Je considérais vraiment l'idée de devoir partir à la recherche d'autres Néphilims. Je devais aller vers eux. Le lac était trop reculé pour que j'aie l'occasion d'en croiser un un jour ici. Ils devaient être occupés à se rassembler en ville, créer des groupes de résistance. Mais je ne voulais pas partir d'ici. Seule j'aurais trop peur. Je serais toujours seule.

C'est alors qu'une ombre commença à se dresser devant moi. Quelqu'un se trouvait derrière moi. D'où venait-il ? Je l'aurais vu arriver s'il avait fait le tour du lac. J'avais trop peur de jeter un coup d'oeil en arrière et attendis qu'il me parle. Restait à déterminer s'il voulait mon bien ou mon mal...


[Hors Rp : Voilà dis moi si ça te va, ou si je dois changer quelque chose, je sais plus vraiment comment commencer un RP Smile]
Enako Rasberry
avatar

Feuille de personnage
Citations:
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 03/02/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy] Dim 23 Mar 2014 - 10:12
Il fait beau, il fait chaud, une belle journée pour aller au lac. Ce lac que je ne connais que de nuit... Et dans de sombres circonstances...
Mais j'aime ce lac, il est beau, il est grand, en plein milieu d'une lisière dans la forêt. J'ai bien envie d'aller piquer une tête !
Je parcoure le chemin qui sépare la ville de la forêt, je me pers un peu, et je fini par arriver pile a l'opposé du lac où j'aurai dû arrive et normalement... Je manque encore vraiment de ce fichu sens de l'orientation... C'est dommage pour un animorphe...
Je m'approche du lac et... Tiens y'a une fille près du lac, il n'y a jamais personne d'habitude...
Bah! J'vais pas chouiner dès que quelque chose me contrarie... Sinon je ne serai jamais faite pour cette guerre...
Je l'approche, sans bruit, dans son dos. Elle m'a vu, je le sais. Mais elle ne bouge pas... Qui est-elle? Gentille? Méchante? Ou juste méfiante ?
"Belle journée n'est-ce pas?"
Je n'attends pas sa réponse que déjà je retire mes habits et plonge dans le lac. Qunelle est bonne!
Du milieu du lac, je vois cette fille, elle est plutôt mignonne.
"Tu veux venir? L'eau est super bonne!"
Fiddjy Mukaramy
avatar

Feuille de personnage
Citations: Le plus silencieux est toujours celui qui fait vibrer le plus
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Féminin
Date d'inscription : 04/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy] Dim 23 Mar 2014 - 11:50
Belle journée n'est-ce pas?

Une voix de jeune femme venait de s'élever derrière moi. Visiblement elle semblait amicale, même si je n'avais pas encore vu son visage. J'étais en quelque sorté pétrifiée de voir quelqu'un, cela faisait maintenant si longtemps que je n'avais pas eu de contact avec quelqu'un. Je ne me retournais pas pour lui sourire, pas plus que pour lui répondre. Toujours rester sur ses gardes. Je ne pouvais pas encore savoir si elle était des nôtres ou juste humaine. Quoiqu'elle soit, remarque, je ne devrais pas me méfier autant, je ne risque rien ici.

Je restai pourtant de marbre, quand j'entendis le frottement d'habits derrière moi. Clairement elle se déshabillait. L'instant d'après je la voyais plonger dans le lac, pas gênée par la froideur de l'eau. Il faisait chaud, ça devait être agréable quand on ne supportait pas la chaleur. Elle nagea encore quelques mètres, jusqu'au milieu du lac, qui en fait ne semblait plus si grand que ça. C'est à ce moment qu'elle se retourna et je pus voir qui c'était.Une jeune femme d'une vingtaine d'années, approchant sûrement la trentaine. Ce n'est pas ce qui me choqua le plus dans son apparence. C'étaient l'éclat de ses cheveux. Blancs. Ils pourraient pratiquement rendre aveugle n'importe qui, en reflétant le soleil ainsi, tel une couche de neige pure. Visiblement, elle n'avait pas l'air si méchante que ça... Juste une fille qui venait se baigner par un jour de beau temps, quoi de plus normal...

Tu veux venir ? L'eau est super bonne !

Je souris, sachant qu'elle ne pourrait pas le voir, elle était bien trop loin. Je me défis que certains de mes vêtements, gardant l'essentiel, pour ne pas mouiller le reste. J'entrai ma deuxième jambe dans l'eau et rentra entièrement, sans plonger. Je disparus totalement dans l'eau fusionnant avec elle.

D'un coup, mon corps réapparut dans l'eau, redevenu visible aux yeux de tous. Elle ne savait pas encore qui j'étais vraiment, autant ne pas l'inquiéter en me fondant totalement dans l'eau. Elle avait raison, l'eau était exquise, maintenant que j'y étais entièrement. Le soleil tapait sur la surface de l'eau et la réchauffait. Le seul problème de ma forme humaine dans l'eau était que de petites écailles  prenait la place de ma peau à certains endroits. Pas possible de garder secrète ma nature du coup. Espérons que ce soit une Néphilim. Sinon j'aurais encore gâché une chance de connaître quelqu'un de plus.

Je nageai jusqu'à elle et lui souris.

T'as raison, elle est plutôt agréable aujourd'hui.

Mes compétences sociales étaient limitées on va dire. J'avais totalement oublié comment parler à quelqu'un. Bah bravo. Elle avait l'air gentille, et non seulement ses cheveux étaient blancs comme la neige, mais sa peau se révélait être pâle aussi, mais d'une beauté sans pareil.

C'est étrange, je ne t'ai jamais vue ici, tu es là depuis peu ?

Autant essayer de la connaître un peu plus, elle ne pouvait rien me faire dans l'eau, j'étais en sécurité dans mon élément. Je ne pouvais pas me battre, et mes pouvoirs étaient limités mais je pouvais toujours fuir et me fondre dans l'eau. J'avais ouï que les sirènes avaient ce don d'enchantement ou d'envoûtement, mais le mien n'était pas encore developpé. Peut-être que je devrais faire des recherches sur ce que j'étais maintenant, je découvrirais sûrement l'étendue de mes capacités. Je lui souris une deuxième fois, attendant sa réponse.
Enako Rasberry
avatar

Feuille de personnage
Citations:
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 03/02/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy] Dim 23 Mar 2014 - 12:17
Elle se déshabillait un peu, et elle viens dans l'eau tout doucement. Elle n'a pas l'air d'avoir trop froid, c'est chouette.
Maintenant qu'elle se rapproche, je me rends compte qu'elle est vraiment très belle, avec des yeux aussi bleus que l'eau ou que le ciel.
Elle me confirma qu'elle trouvait l'eau bonne elle aussi, c'est chouette, enfin quelqu'un qui aime bien nager!
Je pecherai bien un poisson...
Elle me demande si ça fait longtemps que je suis ici... Je ne sais pas trop quoi répondre...
"Eh bien... Disons que ça fait un mois que je suis en ville... Je me suis installée chez mon frère, en attendant de me trouver quelque chose..."
Elle m'écoutait patiemment, avec ses grands yeux bleus, elle est vraiment belle... Et même un peu intimidante... Je pose les yeux sur l'eau et vois au travers qu'elle a des écailles sur sa peau... Sûrement le soleil qui me tape sur la tête...
"Et toi, je ne t'ai jamais vu dans le coin... Tu es ici depuis longtemps?"
Fiddjy Mukaramy
avatar

Feuille de personnage
Citations: Le plus silencieux est toujours celui qui fait vibrer le plus
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Féminin
Date d'inscription : 04/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy] Dim 23 Mar 2014 - 13:13
Eh bien... Disons que ça fait un mois que je suis en ville... Je me suis installée chez mon frère, en attendant de me trouver quelque chose...

Elle avait l'air hésitante, allez savoir pourquoi... Je n'étais pas si intimidante ? Ou était-ce mon envoûtement qui fonctionnait déjà ? Ca m'étonnerait. Peut-être qu'elle était juste gênée de parler d'elle comme ça, dans ces conditions, et de dévoiler sa vie à une étrangère. Ses grands yeux marron contrastaient tellement avec la couleur de sa peau et la blancheur de ses cheveux... jamais je n'avais vu telle chose sur les hommes. Peut-être était-elle une Néphilim ? Je n'allais pas lui demander pour le moment, histoire de ne pas lui faire trop peur.

Donc elle vivait dans les environs... Et elle n'avait pas vécu la guerre à proprement parler, de quel côté qu'elle soit. C'était une bonne chose, je pourrais peut-être la rallier à notre cause. Elle avait l'air plus jeune que moi d'ailleurs, peut-être de trois ans, même si ça ne devait pas se voir... Mon apparence ne trahissait pas mon âge, depuis que j'étais une sirène. J'étais coincée dans le corps de la jeune femme de vingt-trois ans que j'étais.

C'était reposant d'enfin pouvoir parler avec quelqu'un qui ne t'égorgerait pas dans la seconde. Elle avait pourtant l'air de m'examiner. Quelque chose clochait clairement chez moi, pour qu'elle ne me regarde pas toujours dans les yeux ou qu'elle les détourne de temps en temps. Je n'y prêtais pas tant que ça attention, mais j'avais tellement peur de l'effrayer, et je ne pouvais pas cacher totalement ma nature. J'aurais tellement voulu... Peut-être allait-ce s'arranger avec le temps ? Elle reprit la parole :

Et toi, je ne t'ai jamais vu dans le coin... Tu es ici depuis longtemps ?

Je décidais de me dévoiler un peu, sans crainte.

Depuis trop longtemps à mon goût... Je dois être là depuis presque vingt ans il me semble...

La vérité seule pourrait lui inspirer de la confiance. Après tout je n'avais plus rien à perdre, et elle avait l'air si sympathique et joviale qu'on n'aurait pu lui mentir. Pourtant je n'allais pas lui dire qui j'étais vraiment et ce que je faisais en premier lieu. Je ne le savais moi-même.

C'est tellement calme ici, c'est pêut-être pour cela que je ne suis jamais partie... Même si j'ai eu quelques occasions de m'en aller loin...

C'était vrai, j'aurais pu prendre mes jambes à mon cou pendant ces quinze années. Partir loin d'ici, de touts ces problèmes auquels tous les Néphilims devaient faire face avec rage et bravoure. J'aurais pu les laisser tomber et se débrouiller face à l'UAN. Pourtant je suis restée dans l'ombre à attendre. Attendre qu'on ait besoin de moi. La fuite aurait sûrement été préférable. Mais j'étais attachée à ces lieux. C'est ici que j'ai vécu la majeur partie de ma vie, c'est ici qu'on m'a secouru de nombreuses fois. Ma dernière pensée sortit de ma bouche et je ne pus la retenir.

Ma vie est ici, et jamais je ne l'abandonnerais...

J'eus soudain peur de plomber l'ambiance. On stagnait depuis un bon bout de temps au même endroit. Je lui fis un gand sourire, histoire de chasser ces pensées, espérant qu'elle oublie ce que j'aie dis.

Enfin! On ne va pas s'attarder sur ma vie, qui est loin d'être passionnante ! Parle moi un peu de toi !
Enako Rasberry
avatar

Feuille de personnage
Citations:
Compétences:
LVL 1
LVL 1
Féminin
Date d'inscription : 03/02/2011
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy] Sam 26 Avr 2014 - 13:49
"Eh bien tu sais, j'ai pas grand chose a raconter... Je viens d'arriver, je vis chez mon frère, jnaimerai bien trouver une maison a moi..."
Je lui souris, puis plongea la tête dans l'eau. Bon sang qu'elle est bonne! Je nageai quelque mètres sous l'eau puis ressorti la tête, et ria aussi fort que je le pus.
"On ne dirai pas qu'on est en pleine guerre hein? Nager en pleine nature fait tellement de bien!"
A ces mots, mon visage s'assombrit... De quel camp était-elle? Si mes yeux ne m'avait joué aucun tour elle était nephilin mais si c'était le cpntraire...?
Je nageai alors jusqu'au bord de l'eau, en sorti et commença a me sécher, toujours en la gardant dans le coin de l'œil.
"Tu es dans quel camp toi?"
Fiddjy Mukaramy
avatar

Feuille de personnage
Citations: Le plus silencieux est toujours celui qui fait vibrer le plus
Compétences:
LVL 2
LVL 2
Féminin
Date d'inscription : 04/02/2014
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Douce quiétude de la nature [PV Fiddjy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La quiétude d’une retrouvaille {Pv Estelen} [TERMINE]
» Un moment de quiétude dérangé [Jordan & Emily]
» [PV Lydia & Inferno] Londres : Tendre Quiétude
» CANISTRELLI
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Othelo :: Le Lac Corby-
Sauter vers: